21/12/2007

Domaine de Serillan, 6 équipes

Sur ces 41 900m² de superficie totale, les 6 équipes ont travaillé selon des pistes différentes, qui font, au final, un ensemble assez intéressant.

SERILLAN

La photo mise ici fut prise avant la réalisation des logements, nous n'avons que le dessin des rues. Cependant, elle permet de comprendre la composition du domaine de Serillan. 

1. L'agence Saint-Projet propose ainsi 12 logements, tels des boîtes assemblées et s'emboitant. Les constructions se composent en bois et se posent plus ou moins proches les unes des autres, préservant l'intimité ou des espaces protégés sous porche.

agence saint projet

2. P.Hernandez a réalisé XX logements. Ceux-ci s'orientent vers le sud, comme la plupart des logements de ce domaine. Le jardin fait partie intégrante de la maison.

DSC_0002 copie

3. Leibar&Seigneurin sont les architectes de 11 logements. Ils se font échos avec ceux de B.Bühler. Ces logements proposent un décalage entre chacun, et offrent une variation sur les ouvertures. Chacun ses ouvertures. Ces logements s'ouvrent tout autant sur le sud que les autres maisons. Le jardin qui leur est offert permet un recul suffisament important avec les logements situés de l'autre coté de l'espace vert.


leibar seigneurin N&B 2
 

4. B.Bühler, propose quant à lui 18 logements, tels des blocs sortant de terre. Une variation de hauteur et des décalages donnent à ces maisons un rythme et une différenciation visuelle immédiate. Les jardins se tournent vers le sud et la façade arrière, en commun avec les jardins des maisons de Leibar&Seigneurin se fait discrète. Les vis à vis se font moindre malgré une proximité visuelle.

DSC_0009 copie

5. R.Hondelatte et M.Laporte ont eu une parcelle de 180m de long. Cette longueur leur a permis d'installer les 18 logements de manière longitudinale. Leslogements répondent aux impératifs de la pente. Si les logements sont tous alignés derrière un mur blanc, qui constitue une partie haute composée des parties privatives et d'une partie basse regroupant les parties communes, en rez de jardin. 

(je n'ai pas de photos pour le moment à proposer)

6. S.Dugravier et E.Poggi terminent la parcelle ou la bordent par des logements sur pilotis venant en perpendiculaire par rapport aux maisons précédentes. Ceux-ci se font par un travail sur l'horizontalité.

DSC_0005 copie

 

Au sujet de ce projet, je trouve 2 choses assez regrettables. Tout d'abord, il est très difficile de trouver des éléments sur internet concernant ces logements expérimentaux. Les seuls documents que j'ai pu trouver sont sur le site de certains architectes que j'ai mis en lien lorsque cela était possible. La seconde chose est l'accueil négatif que nous avons eu lors de la visite que nous avons effectuée avec une amie et mon homme. Peut etre l'amie en question s'est elle trop approchée de la limite de propriété, ce qui fut très mal perçu par une des habitantes, mais elle nous a demandé si nous avions une autorisation. Il est certain que l'autorisation est souvent de mise, mais personnellement je fais toujours en sorte de respecter la vie privée des personnes et de ne pas intégrer quoi que ce soit sur mes photos. De plus, cette personne en avait marre de voir des "bus entiers" débarquer dans leur rue et photographier l'ensembles des logements. Mais cette personne ne se rendait pas compte à quel point son logement fait partie d'une avancée dans l'histoire du logement... Nous revenons donc ici à ce que je disais au début: les personnes ne sont pas toutes préparées à la nouvelle vision architecturale. 

 

22:11 Écrit par dou dans architecture | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Depuis le l'art nouveau , rien n'a plus rien été créé de beau ....avouez que ces lignes strictement épurées sont affreuses...et froides.

Écrit par : Carl | 24/03/2008

J y habite Bonjour,

J habite au Domaine de serillan rue Colette besson a Floirac et je viens de tomber sur votre blog qui explique bien les choses mais c'est vrai qu'on parle beaucoup de logements expérimentaux mais on ne sait vraiment rien malgré que des bus de pays étrangers arrivent pour visiter et prendre des photos de nos logements.

A+

Écrit par : MAINIER | 31/07/2008

Erreur de numérotation Les logements de P.Hernandez sont situés à l'emplacement 4 et non 2 comme c'est indiqué dans la vue aérienne;
les logements de X. Leibar sont en 2 et non en 3
les logements de B. Bühler sont eux en 3

Écrit par : Maury | 28/10/2008

Presque tous ces archi ont participé au second programme, nommée ,les Diversités aux Chartrons dans Bordeaux. C'est un FIASCO,plus de 3ans de retard, 50% de dépassement de budget et une grande partie des accédants en procès...et pourtant on a droit aussi aux bus d'élus,d'archi ou d'éléves archi, sans compter tous les curieux. Pour en savoir plus je vous propose d'aller sur mon blog:
http//:stopdomofrance.blog4ever.com
Cordialement

Écrit par : Valérie | 21/02/2009

l'AUTRE FIASCO:LES DIVERSITES Presque tous ces archi ont participé au second programme, nommée ,les Diversités aux Chartrons dans Bordeaux. C'est un FIASCO,plus de 3ans de retard, 50% de dépassement de budget et une grande partie des accédants en procès...et pourtant on a droit aussi aux bus d'élus,d'archi ou d'éléves archi, sans compter tous les curieux. Pour en savoir plus je vous propose d'aller sur mon blog:
http//:stopdomofrance.blog4ever.com
Cordialement

Écrit par : Valérie | 21/02/2009

l'AUTRE FIASCO:LES DIVERSITES Presque tous ces archi ont participé au second programme, nommée ,les Diversités aux Chartrons dans Bordeaux. C'est un FIASCO,plus de 3ans de retard, 50% de dépassement de budget et une grande partie des accédants en procès...et pourtant on a droit aussi aux bus d'élus,d'archi ou d'éléves archi, sans compter tous les curieux. Pour en savoir plus je vous propose d'aller sur mon blog:
http//:stopdomofrance.blog4ever.com
Cordialement

Écrit par : Valérie G | 21/02/2009

Bonjour,

Je viens de tomber sur votre blog. Je fais partie des premiers habitants de cette résidence comme l'on dit d'autres commentaires c'est un vrai gâchis franchement est ce que les architectes ont pensé à ceux qui allait y vivre dedans ? En ce qui concerne la rangé que je fais partie il n'y a pas de volet obligé de mettre des rideaux auto-cultant car c'est une vrai fournaise en été 40°C à l'intérieur et en hiver il fait trop froid à l'intérieur. En ce qui concerne l'autorisation des prendre les photos c'est Domofrance qui à signalé aux habitants qu'il fallait leur autorisation pour prendre des photos. Revenons à votre phrase "Mais cette personne ne se rendait pas compte à quel point son logement fait partie d'une avancée dans l'histoire du logement..." Vous croyez que c'est un avancement de faire des blocs de béton et des cages à poules ? La résidence n'a que 5 ans et elle en paraît 10 voir 15 ans elle vieillit très mal. Je confirme également les nombreux cars qui s'arrêtent ainsi que les curieux ont se croirait à des moments dans un zoo manque plus que le pop-corn.
Cordialement.

Écrit par : Fanny P | 01/04/2011

vous me faites bien rire en disant que nous n avons pas conscience de notre avancée en terme de logement.vous appelez une avancée de vivre dans des cubes et des baraques en ferrailles qui ne possède pas de volets.outre notre exposition, nous vivons dans une décharge.au lieu de nous mettre les poubelles communales,nous avons des petits contenaires trop petits pour le nombre d habitants que nous sommes.vous parlez d'une avancée...

Écrit par : isabelle | 01/04/2011

vous me faites bien rire en disant que nous n avons pas conscience de notre avancée en terme de logement.vous appelez une avancée de vivre dans des cubes et des baraques en ferrailles qui ne possède pas de volets.outre notre exposition, nous vivons dans une décharge.au lieu de nous mettre les poubelles communales,nous avons des petits contenaires trop petits pour le nombre d habitants que nous sommes.vous parlez d'une avancée...

Écrit par : isabelle | 01/04/2011

Je ne pense pas qu'expérimentale soit synonyme de définitif. Il faut pour arriver à la lettre "M" passer par les lettres qui la précèdent non ? C'est pareil en matière d'architecture, pour arriver à de belles résidences, quartiers, logements... Il faut passer par des débuts, des essais, des test.
Quand à l'apparence de tout cela, ormis un ou deux types de maisons que je n'aime pas, je trouve l'ensemble plutôt pas mal, surtout en comparaison aux horreurs que nous pouvons trouver à même pas 1km de là sur le chemin des plateaux.
Donc habitants qui se plaignent allègrement ici, vous n'êtes pas à votre place en critiquant cela sans connaissance.

Écrit par : Unknown | 03/05/2011

Mon dieu, merci Internet ...

je visite dans la semaine un des logements de ce domaine, rue Marcel Serdan ... et que vois-je en plus de vos commentaires ... qu'il y a eu un crime dans la maison que je vais visiter : http://scenedecrime.blogs.com/scenedecrime/2006/03/un_suspect_inte.html

La maison à vendre est exposée ici : http://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/201819931.htm?ca=2_s

Pensez-vous qu'il soit quand même intéressant de l'acheter après tout ça !?! :-)

Écrit par : Lacoste | 23/05/2011

Les commentaires sont fermés.