06/04/2006

Denise Fayolle

Denise Fayolle (1923-1995)

 

Il est difficile de trouver assez rapidement des renseignements sur Denise Fayolle, sans aller en bibliothèque. Il se trouvent donc ici ce que j’ai pu dénicher, par ci par là, au travers de sites internet et pouvant être complété à tout moment.

 

Quelques dates :

 

1953

Denise Fayolle (1923-1995), ex-rédactrice du magazine Votre Beauté, est engagée par la centrale d'achat de la chaîne de magasins Prisunic pour donner à ses produits ce qui leur manque le plus : une esthétique séduisante. Directrice du département « Style, Relations Presse, Publicité et Conditionnement », elle sera à l'origine du « style Prisu » qui symbolise au début des années soixante les fiançailles des Français avec la société de consommation.

1968

Maïmé Arnodin et Denise Fayolle fondent l'agence de style et de publicité MAFIA (Maïmé Arnodin Fayolle International Associées).

 

 

texte extrait du site www.admirabledesign.com:

La rencontre de Denise Fayolle avec Andrée Putman permet d’imaginer ensemble une folle aventure : celle du mobilier contemporain prisunic, accessible à tous. Nombreux sont ceux qui se souviennent encore des petits catalogues carrés qui présentaient des meubles simples, évidents dans des matériaux modernes et à tout petit prix. Cela en plein triomphe des Galeries Barbès et Lévitan ! Pas sûr que les Français ont bien compris la chance qui s’offraient à eux.. Cela devait faire la fortune des Habitat et autres Ikéa plus tard. De la difficulté d’être précurseur ...

13:37 Écrit par dou dans design | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

denise fayolle j'ai eu le plaisir de travailler avec elle, elle voulait le prix du beau, au prix du laid. Je me souviens du sac Prisunic donné aux caisses avec une cible orange, elle nous disait lorsque l'on verra des milliers de sacs avec cette cible d'ici quelques années on l'associera au nom de Prisunic elle a été un des précurseurs dans la publicité des petites surfaces

Écrit par : deshayes nicole | 18/02/2008

Les commentaires sont fermés.